Balade 1


• Départ de la Halle (1). Datée du xve ou xvie, elle est de plan carré, coiffée d’une toiture à quatre pans couverte de lauzes.
• Traversez la rue, à gauche de la Mairie regardez la maison (2) et sa façade du xviie surplombant le ruisseau ; cette maison à colombages servait encore à un teinturier en 1825.
• Partez côté droit, sur la rue Traversière, après quelques pas vous voyez un petit jardin engazonné (3), c’est la place de l’Olme qui servait de lieu de rassemblement entre les consuls et les habitants du village. À la Révolution on planta l’arbre de la Liberté. La maison derrière cette place a une arche de boutique de type Roman, une fenêtre à meneaux et un linteau de porte du xve.
• Derrière cette maison, partez rue des Gouffres, remarquez, sur une petite maison, un linteau de fenêtre (4), (ancienne pierre tombale réemployée). Continuez tout droit cette ruelle. Vous remarquez, sur la gauche, un petit terre-plein, avancez-vous et prenez à droite la rampe. Les vieux murs sont les vestiges des fortifications du château des Seigneurs de Thémines.
• En bas de la rampe, vous êtes au-dessus de la perte finale (5) de la rivière Ouysse.
• Vous continuez à droite ce chemin ; à 60 m, lisez le panneau sur Roucadour. Continuez ce chemin herbeux jusqu’à une route goudronnée, tournez à gauche sur 150 m, et encore à gauche le chemin de Belvert (6). Vous pouvez admirer le panorama sur le village. Prendre à gauche un petit sentier entre des murets de pierre sèche (repère : ligne électrique, entre 2 poteaux en ciment) ; vous rejoignez un large chemin, tournez à gauche, descendez sur 100 m, vous êtes en face d’un ancien moulin transformé en gîte, prenez à gauche, 50 m, et vous arrivez au petit pont en fer qui enjambe l’Ouysse.
• Prenez le temps de voir la fontaine-lavoir du village (7) qui a alimenté des générations de Théminois. Le lavoir s’ensable régulièrement à chaque débordement du ruisseau.
• Traversez les 2 ponts en fer et, avant de remonter, regardez en amont du ruisseau, caché derrière la végétation, le joli pont en pierre à 3 arches (8) qui mène au moulin. Vous continuez sur 30 m et prenez à droite le sentier qui arrive à la route, traversez juste en face et grimpez le sentier longeant un joli parc. Vous débouchez au cimetière ; partez à gauche. À la grande maison sur votre gauche, l’ancien presbytère, tournez à droite, montez sur 150 m, prenez à gauche un chemin herbeux. Vous arrivez à un lotissement. Prennez à gauche cette petite route goudronnée.
• Vous arrivez sur un grand couderc, l’ancien foirail. Remarquez la lavogne (9) en cours de restauration.
• Descendez cette rue (ancienne rue commerçante du village) et observez la maison (10) qui a conservé une porte et une fenêtre médiévales, vestiges du xiiie et xive ; en face un artiste expose de l’art bestiaire ; 20 m après, à l’angle d’une petite maison sur la gauche, prenez le sentier (la caminade). Il rejoint la place de l’église.
• En descendant vers la Halle, vous pouvez faire une pause dans le jardin public (11). C’était l’ancien cimetière, en dessous se trouvait la chapelle castrale de Saint-Eutrope détruite et remplacée par l’église actuelle Saint-Martin en 1845.
Remarquez la pierre tombale au pied du monument aux morts. Elle provient de l’ancien cimetière de Saint-Martin de Peyrissac (hameau de Thémines). Des outils de maçon sont gravés : marteau, équerre, comme le linteau en (4), crosse constituée d’une hampe surmontée d’une croix discoïdale.

À la prochaine fois pour une autre promenade

Vous pouvez télécharger la description et le plan de la balade en cliquant sur ce lien