La dépollution des pertes de l’Ouysse 2014

Samedi 13 et dimanche 14 septembre 2014 l’association Culture et Patrimoine s’associe à l’opération de dépollution et de nettoyage des pertes de l’Ouysse.

Le nettoyage et la dépollution des pertes de Thémines répondent à deux enjeux environnementaux : la dépollution d’une rivière qui, en aval est captée pour l’eau potable, et la prévention du risque de crue en amont du site.
Les eaux de l’Ouysse souterraine sont captées en aval de Thémines : aux Vitarelles, Fontbelle et Cabouy afin de desservir en eau potable Gramat, Rocamadour et la Bouriane. L’opération de dépollution participe donc à la préservation de la ressource en eau de cette partie du Quercy.

Ce nettoyage a aussi pour objectif de maintenir les pertes ouvertes afin de prévenir des risques de crues en amont des pertes. En effet, l’Ouysse supérieure et ses affluents prennent leur source en altitude (500 m) et en quelques kilomètres ces cours d’eau arrivent au niveau des pertes de Thémines. Ce gradient hydraulique élevé explique les rapides hausses des débits lors d’épisodes pluvieux importants. Les meuniers, conscients de ce danger avaient à Thémines l’obligation de nettoyer régulièrement les pertes. De même, des passerelles sont encore visibles en haut des murs des deux derniers moulins permettant ainsi au meunier de quitter précipitamment le moulin avant l’inondation. Des récits de crues importantes nous sont parvenus et plus récemment, l’Ouysse a connu deux crues exceptionnelles (1999, 2010). L’opération de nettoyage participe donc à la prévention du risque de crue.

Ce week-end a été l’occasion de multiplier les échanges et rencontres autour d’une même action et d’un même site. Des élus, des spéléologues des scientifiques, des amateurs d’histoire humaine ou naturelle, les Théminois comme les personnes du canton ou d’ailleurs ont eu loisir à parler, à avoir une expérience commune dans un esprit très convivial.

Les organisateurs ont eu à cœur d’accueillir chaleureusement tous les participants, à travers un point d’information à la halle ancienne de Thémines, une aire réservée aux collations comme au casse-croûte quercynois sur la place de Thémines, et avec la mise à disposition de tous le matériel de protection (combinaisons et gants).

Comme les opérations de dépollution précédemment organisées par le Comité de Spéléologie du Lot, le nettoyage des Pertes de Thémines a été un moment fort dans la vie du village, voire du territoire, mais aussi pour la grande majorité des personnes qui y ont participé. Quant aux cuisinières, elles ont su régaler tout ce monde pendant deux jours.

Des dizaines de tronçonneuses et trois tracteurs ont été nécessaires pour scier et évacuer les embâcles de bois et les arbres menaçants.

DSC_5111Des équipes de spéléologues ont pénétré dans les cavernes pour en extraire différents déchets: bois, pneus, récipients en plastiques ou en fer…

DSC_5103DSC_5117Le dégagement de la perte terminale a mobilisé beaucoup d’énergie.

Samedi, en fin d’après-midi, la sous-préfète Véronique Laurent-Albesa s’est rendue sur le site. Elle était accompagnée de nombreux représentants des services de l’Etat, du Parc régional, du conseil régional et départemental. Elle a tenu à visiter ce site important au niveau géologique et hydrologique dans le département.

Les différents discours ont loué cette action citoyenne pour la protection de l’eau et la lutte contre les inondations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.